Suivez-nous
sur Facebook
Suivez-nous sur Facebook

Élections fédérales en bref


Beauce : retour sur la soirée d’échanges

Le lundi 13 septembre dernier, les syndicats de l’UPA de Beauce-Sartigan, des Etchemins, de La Nouvelle-Beauce et de Robert-Cliche avaient donné rendez-vous à leurs producteurs sur la plateforme Zoom afin de connaître davantage quatre candidats aux élections fédérales dans leur circonscription. Tour à tour, les candidats ont répondu aux questions qui touchaient différents enjeux agricoles. Ce sont environ 30 producteurs qui ont pris part à l’événement.

Voici, en résumé, quelques éléments ayant été mentionnés par chacun des candidats :

M. François Jacques-Côté, Nouveau parti démocratique

Le candidat a avoué candidement ne pas connaître à fond le secteur agricole. Par contre, il était ouvert à en apprendre davantage sur le sujet.

  • Il mentionne que son parti va renégocier les accords commerciaux;
  • Il a indiqué qu’une formation collégiale ou universitaire en agriculture devrait être disponible en Beauce;
  • Il connaît bien la problématique des producteurs forestiers, étant lui-même propriétaire d’un lot à bois, et il adhère à la mise en place d’un programme de revenu étalé sur plusieurs années selon les investissements faits par le propriétaire.

M. Philippe-Alexandre Langlois, Parti libéral

Le candidat avait une bonne connaissance des enjeux agricoles puisqu’il a travaillé au cabinet de la ministre de l’Agriculture, Mme Marie-Claude Bibeau.

  • Il rappelle que son parti offre présentement le plus gros budget de l’histoire à l’agriculture (1,93 G$ en 2015 vs 3,8 G$ en 2021);
  • Son parti veut tripler le financement des technologies propres dans les exploitations agricoles, notamment en matière d’énergie renouvelable, d’agriculture de précision et d’efficacité énergétique;
  • Il mentionne que son gouvernement ne cédera plus sur la gestion de l’offre dans les prochains accords commerciaux. Son parti s’engage également à une indemnisation juste et complète des producteurs à l’égard de l’ACEUM.

M. Richard Lehoux, Parti conservateur du Canada

  • Le candidat maîtrisait l’ensemble des dossiers et des demandes des producteurs.
  • Son parti veut bonifier les programmes de gestion des risques;
  • Il désire alléger la lourdeur administrative des programmes de travailleurs étrangers temporaires (TET);
  • Son parti s’engage à indemniser les producteurs pour les pertes découlant des récents accords de commerce, dont notamment l’ACEUM, dans les 100 premiers jours d’un mandat conservateur;
  • Il souhaite augmenter le budget de l’Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA) afin que les normes canadiennes soient respectées sur les produits agroalimentaires importés

Mme Solange Thibodeau, Bloc Québécois

La candidate avait fait ses devoirs avant de rencontrer les producteurs; elle s’était approprié les engagements de son parti en matière d’agriculture.

  • Elle reconnaît que les entreprises agricoles sont soumises à des facteurs de risques plus grands que d’autres secteurs de l’économie;
  • Son parti souhaite rapatrier le programme de TET au Québec;
  • Elle mentionne que le secteur agricole devra s’adapter rapidement aux changements climatiques.

À noter que M. Maxime Bernier, du Parti populaire du Canada, avait également été invité à cette soirée d’échanges, de la même manière que l’avaient été les autres candidats. Toutefois, il n’a pas répondu à l’invitation.

Montmagny - L'Islet - Kamouraska - Rivière-du-Loup : réponse aux questions des administrateurs 

La semaine dernière, les administrateurs des syndicats de l’UPA de L’Islet et de Montmagny ont interpellé les candidats des quatre principaux partis de leur circonscription. Ils leur ont fait parvenir des questions sur certains enjeux agricoles, en leur demandant d’y répondre et d’indiquer les engagements qu’ils sont prêts à prendre pour supporter le développement de l’agriculture et de la foresterie dans la région. Celles-ci portaient entre autres sur les budgets consacrés au secteur agricole, la création d’un programme Agri-vert, l’accès à la main-d’œuvre étrangère, l’exclusion de la gestion de l’offre dans de futures ententes commerciales, l’exemption de taxes et de quotas sur le bois récolté en forêt privée et les ajustements au cadre fiscal canadien pour une concordance avec le projet de loi C-208. Seuls deux candidats, MM. Bernard Généreux du Parti conservateur et Simon Bérubé du Bloc québécois, ont répondu à l’invitation. Les réponses reçues ont été diffusées auprès des producteurs agricoles du territoire.


     
Accueil / Plan du site / Nous joindre
   

UPA Chaudière-Appalaches

 

2550, 127e Rue, Saint-Georges (Québec)

Téléphone : 418.228.5588
Sans frais : 1.888.938.3872

 

Contactez-nous

© Fédération de l'UPA de la Chaudière-Appalaches / Tous droits réservés / Propulsé par CreaWEB
iClic.com