Suivez-nous
sur Facebook
Suivez-nous sur Facebook

Milieux humides: Retour sur le forum


Le 26 février dernier, à Sainte-Marie, avait lieu le Forum sur le Plan régional des milieux humides et hydriques (PRMHH) de la Chaudière-Appalaches, organisé par le Comité de coordination du PRMHH. Cet événement, qui a attiré près de 300 participants, marquait le début de l’élaboration concertée de cet outil de planification des actions pour la conservation de ces milieux sur le territoire de chacune des MRC.

Il faut se rappeler qu’une entente régionale a été conclue entre les neuf MRC de la Chaudière-Appalaches et la Ville de Lévis pour entreprendre l’élaboration d’un Plan régional commun. Lors du forum, le comité coordinateur a présenté les différentes étapes de réalisation du PRMHH qui comprennent, entre autres, la consultation des principaux acteurs du milieu (secteurs agricole, forestier et récréotouristique, les organismes de bassins versants, la Table de concertation régionale, le Conseil régional de l’environnement Chaudière-Appalaches (CRÉCA), etc.). Le portrait des milieux humides et hydriques (MHH) de Chaudière-Appalaches fut également exposé aux participants.

Par ailleurs, le cas des inondations à Sainte-Marie, une étude sur les solutions d’adaptation aux inondations riveraines et la valeur économique des systèmes naturels et agricoles sont des sujets qui furent traités par les divers conférenciers invités. Les présentations sont d’ailleurs disponibles au www.prmhh-ca.info.

Finalement, cinq panélistes s’entretenaient sur les enjeux reliés aux MHH pour leur secteur d’activité respectif. M. Roch Poulin, directeur de la Fédération de l’UPA de la Chaudière-Appalaches, de même que M. Martin Ladouceur, directeur de l’Association des propriétaires de boisés de la Beauce, ont pu rappeler la nécessité d’inclure les producteurs agricoles et forestiers dans le processus d’élaboration, car ceux-ci représentent les propriétaires de la majorité du territoire régional.

Ces producteurs sont donc susceptibles d’être affectés par des problématiques que peuvent engendrer les réglementations de conservation des MHH. Le risque d’accentuation de la pression sur les terres agricoles pour l’étalement urbain, de même que les possibles contraintes pour la pratique de l’acériculture, furent notamment soulevés par les panélistes et certains des nombreux producteurs agricoles présents dans la salle.


     
Accueil / Plan du site / Nous joindre
   

UPA Chaudière-Appalaches

 

2550, 127e Rue, Saint-Georges (Québec)

Téléphone : 418.228.5588
Sans frais : 1.888.938.3872

 

Contactez-nous

© Fédération de l'UPA de la Chaudière-Appalaches / Tous droits réservés / Propulsé par CreaWEB
iClic.com