Suivez-nous
sur Facebook
Suivez-nous sur Facebook

La formation continue en temps de pandémie


Les maisons d’enseignement de Chaudière-Appalaches offrant de la formation continue en agriculture regorgent d’idées quant aux formats d’activités à proposer aux producteurs agricoles et forestiers. Voilà qui est d’autant plus vrai et pertinent en temps de pandémie. Le manque de disponibilité des producteurs agricoles, la dispersion des fermes, les contraintes reliées aux déplacements, et plus récemment les interdictions de rassemblements, font en sorte que des solutions de formation ont été développées pour se coller aux réalités des producteurs.

AEC en Gestion d’entreprises agricoles et Reconnaissance des acquis

Précurseur dans le domaine de la formation en ligne, le Cégep Beauce-Appalaches propose l’Attestation d’études collégiales (AEC) en Gestion d’entreprises agricoles exclusivement en ligne depuis plus de dix ans. « En janvier prochain, nous donnerons le coup d’envoi de notre seizième cohorte pour laquelle nous avons déjà des inscriptions en attente », souligne M. Nicolas Rodrigue, conseiller pédagogique.

Ce dernier est également impliqué dans le déploiement de la Reconnaissance des acquis (RAC) pour cette AEC et se montre très fier de la diplomation de son premier étudiant ce printemps. « C’est un cheminement accéléré; une opportunité pour les producteurs agricoles expérimentés de démontrer leurs acquis et de se consacrer seulement sur les compétences à parfaire par des lectures et des travaux », termine-t-il.

AGRIfrancisation : du français à la ferme pour les travailleurs d’origine étrangère

Chapeauté par AGRIcarrières, comité sectoriel de main-d’œuvre en agriculture, AGRIfrancisation offre un accompagnement en milieu de travail aux travailleurs agricoles parlant peu le français. « Les cours sont bâtis sur mesure, selon le niveau de français initial et les objectifs du travailleur et de son employeur, afin que l’employé soit plus à l’aise dans ses tâches et interactions au travail, mais aussi dans la vie de tous les jours, peu importe qu’il soit nouveau dans l’entreprise ou expérimenté, Québécois d’une autre origine ou travailleur étranger temporaire.

Ainsi, selon les besoins réels, la francisation est individualisée ou en petits groupes. Le service est aussi offert à distance lorsque la technologie le permet. Le grand avantage de cette formule, c’est sa flexibilité », indique la coordonnatrice de la formation, Mme Marjolaine Huot. Les Centres d’emploi agricole régionaux sont également impliqués dans cette mesure favorisant le maintien en emploi.

De la formation en ligne, sous plusieurs formats

D’une part, il est possible d’obtenir du perfection-nement agricole en ligne à date et heure fixes. Ces formations de groupe, bien qu’en ligne, permettent des échanges avec le formateur et les pairs. Le Centre de formation agricole de Saint-Anselme offre ainsi le cours Espagnol pour l’agriculture jusqu’au 15 juin. D’autre part, d’autres formations dites asynchrones sont suivies individuellement, au rythme qui convient à l’élève et au moment qui lui est propice. Ce fut d’ailleurs le choix d’une dizaine de personnes préparant un projet entrepreneurial qui ont suivi Élaborer un plan d’affaires en entreprise agricole avec le Cégep Beauce-Appalaches au cours de la dernière année. De plus, un peu du même style, mais généralement de plus courte durée, des webinaires sont proposés aux producteurs agricoles qui souhaitent approfondir un sujet d’intérêt comme Le marché des grains à la veille de la récolte ou Les dangers des gaz d’ensilage. L’accès à ces capsules est généralement gratuit.

Finalement, le contexte de la pandémie a demandé des efforts d’adaptation rapides de la part de nos maisons d’enseignement. Ainsi, la formation Initiation à la culture maraîchère, débutée en classe en mars dernier à Saint-Romuald, s’est terminée en ligne en avril. « Les participants souhaitaient recevoir les dernières notions pour commencer leurs projets. Le formateur a accepté la transition et les participants se sont montrés très satisfaits de notre proactivité », informe Mme Marie-Lise Mathieu du Cégep de Lévis-Lauzon.

Des ressources pour la formation agricole

Propulsée par ce vent de changement, une majorité des dispensateurs de formation agricole prend le virage en ligne. Le visage de la formation continue en agriculture est en mutation.

Une répondante en formation agricole est en poste dans la région pour informer les producteurs. Elle demeure en lien avec les intervenants du milieu et reste à l’affût des tendances en agriculture. Toutes les possibilités de formation continue, qu’elles soient offertes en classe, à la ferme ou en ligne, ainsi que les coordonnées de la répondante en formation agricole de la région Chaudière-Appalaches, sont disponibles sur le portail Internet de la formation agricole : www.uplus.upa.qc.ca.


     
Accueil / Plan du site / Nous joindre
   

UPA Chaudière-Appalaches

 

2550, 127e Rue, Saint-Georges (Québec)

Téléphone : 418.228.5588
Sans frais : 1.888.938.3872

 

Contactez-nous

© Fédération de l'UPA de la Chaudière-Appalaches / Tous droits réservés / Propulsé par CreaWEB
iClic.com