Suivez-nous
sur Facebook
Suivez-nous sur Facebook

Transfert de ferme: Savoir rester juste envers tous


Mille et une questions peuvent se poser lorsqu’on vit un processus de transfert de ferme. Mais certaines questions sont incontournables et préoccupent la grande majorité des producteurs agricoles et leur relève. Dans cette série d’articles, nous avons donc ciblé les questions les plus posées dans le transfert de ferme afin de vous guider dans votre réflexion.

S’il y a plus d’une relève potentielle, est-ce une bonne idée d’associer ses enfants?

Dans un premier temps, il faut évaluer si la ferme a vraiment la capacité d’intégrer plus d’une relève. Si c’est le cas, on doit ensuite s’assurer de la compatibilité des associés potentiels.

Certains outils, tels que le Test Atman dispensé par le Service de transfert d’entreprises de l’UPA, peuvent vous aider à mieux évaluer cette compatibilité. Il est non seulement recommandé de faire une bonne réflexion pour prévenir les situations conflictuelles, mais aussi de faire une convention d’actionnaires.

Dans le transfert de ferme, doit-on parler d’équité ou d’égalité?

Lors d’un transfert de ferme, c’est principalement à partir de la capacité de remboursement de l’entreprise que le prix de vente est fixé. Or, les cédants sont conscients que cela est loin de correspondre à la valeur marchande de l’entreprise et ils doivent faire un « don » pour que la ferme continue. Vient alors pour eux la préoccupation d’être équitables envers tous leurs enfants.

On confond souvent la notion d’équité et d’égalité. Dans le transfert de ferme, on doit parler d’équité, qui est la notion d’être juste selon ce qui est possible pour chacun, et non d’égalité qui signifie être égal. Imaginons un transfert où les cédants devraient faire un « don » de 400 000 $ pour permettre à la relève de continuer et qui donneraient 400 000 $ en argent à leurs deux autres enfants. Un montant de 400 000 $ en don n’a pas la même valeur qu’un montant de 400 000 $ en argent. Les cédants seraient alors inéquitables envers la relève! Dans le transfert, la continuité de la ferme est plus importante que l’égalité monétaire à tout prix. L’équité ne peut se quantifier; c’est une appréciation de ce qui est juste.

Bien d’autres questions sont au cœur des préoccupations des producteurs en situation de transfert de ferme. D’autres réponses suivront dans un prochain texte. En attendant, sachez que Le Service de transfert d’entreprises de l’UPA de la Chaudière-Appalaches favorise la réussite de votre transfert de ferme pour que vos rêves se poursuivent d’une génération à l’autre! Rejoignez-nous au 1 888 938-3872 ou à mjfortin@upa.qc.ca.


     
Accueil / Plan du site / Nous joindre
   

UPA Chaudière-Appalaches

 

2550, 127e Rue, Saint-Georges (Québec)

Téléphone : 418.228.5588
Sans frais : 1.888.938.3872

 

Contactez-nous

© Fédération de l'UPA de la Chaudière-Appalaches / Tous droits réservés / Propulsé par CreaWEB
iClic.com