Suivez-nous
sur Facebook
Suivez-nous sur Facebook

Un budget fédéral sous les attentes


Le 27 février, par voie de communiqué, la Confédération de l’UPA exprimait une légère déception à la suite du dépôt du budget fédéral 2018-2019. « À l’exception d’investissements modestes dans diverses mesures ciblées, le gouvernement canadien manque d’ambition pour son secteur agricole, au moment même où il élabore sa future politique alimentaire », pouvait-on lire.

  • Les mesures espérées par l’UPA pour ce budget étaient les suivantes :
  • Un soutien accru aux entreprises agricoles en gestion des risques;
  • Des actions concrètes en ce qui concerne la taxe carbone et l’adaptation des entreprises aux changements climatiques et aux attentes sociétales;
  • Un appui fiscal et financier soutenu pour la relève en agriculture;
  • Un appui plus substantiel à l’exportation.

« Les dépenses nettes du gouvernement fédéral pour le secteur agroalimentaire québécois sont évaluées à 347 M$ pour 2015-2016, tandis que les revenus fiscaux retirés sont estimés à 1,6 G$ pour 2015. C’est donc dire que le gouvernement fédéral récupère 4,70 $ pour chaque dollar qu’il investit. À l’heure où le gouvernement canadien cherche des solutions pour revenir à l’équilibre budgétaire, il devrait donc miser davantage sur le secteur agricole », lisait-on à la fin du communiqué.


     
Accueil / Plan du site / Nous joindre
   

UPA Chaudière-Appalaches

 

2550, 127e Rue, Saint-Georges (Québec)

Téléphone : 418.228.5588
Sans frais : 1.888.938.3872

 

Contactez-nous

© Fédération de l'UPA de la Chaudière-Appalaches / Tous droits réservés / Propulsé par CreaWEB
iClic.com