Suivez-nous
sur Facebook
Suivez-nous sur Facebook

Salaire minimum: impacts sur l’agriculture d’une hausse à 15 $


Mandatée par Agricarrières, la firme Forest Lavoie Conseil présentait au cours de 2017 un rapport sur les impacts d’une hausse du salaire minimum pour l’agriculture. Deux scénarios de hausse du salaire minimum ont été analysés :

un à 12,45 $/l’heure, soit celui annoncé par le gouvernement du Québec pour 2020;

un à 15,00 $/l’heure, soit celui en discussion dans quelques provinces canadiennes et États américains.

Cette analyse, menée sur la base de différents facteurs, indique que certains secteurs seraient plus fortement affectés par la hausse du salaire minimum. Parmi ceux-ci, on note les secteurs horticoles (maraîchers, fraises-framboises et pommes), le secteur des concombres de transformation et le secteur porcin.

Advenant une hausse significative du salaire minimum, la mise en place de mesures d’adaptation ou de stratégies d’atténuation devrait être envisagée afin de réduire les impacts sur la compétitivité des entreprises de ces secteurs de production agricole.

On peut consulter l’ensemble du rapport de Forest Lavoie Conseil en cliquant ici.


     
Accueil / Plan du site / Nous joindre
   

UPA Chaudière-Appalaches

 

2550, 127e Rue, Saint-Georges (Québec)

Téléphone : 418.228.5588
Sans frais : 1.888.938.3872

 

Contactez-nous

© Fédération de l'UPA de la Chaudière-Appalaches / Tous droits réservés / Propulsé par CreaWEB
iClic.com